Sur notre site vous aurez

News Detail

Qu'est ce que la cellulite ? Comment se forme t'elle ?

Qu'est ce que la cellulite ? Comment se forme t'elle ?

La cellulite, on en parle souvent, mais savez vous vraiment ce que c'est ? Nous faisons le point et nous vous disons tout sur notre ennemi numéro 1! 

 

La cellulite, qu’est-ce que c’est ?

La cellulite provient d’un changement de structure des tissus,sous cutané, au niveau des réserves de graisse. Alors au lieu que vous ayez une peau lisse, celle ci arbore un aspect bosselé peu esthetique qui envahit souvent une bonne partie de votre corps . Elle peut se loger principalement dans les cuisses et fesses mais aussi dans les bras ou meme les genoux. Quand on a de la cellulite c'est en fait un amas de de cellules adipeuses qui ont stocké de la graisse et des toxines en grandes quantit& etqui n'ont pas pu être drainé. Elles se sont donc agglutinées et ont formé cette peau d'orange avec ces captions que l'on connait bien et dont on veut se débarasser. 

Cependant, la cellulite est un phénomène courant et bénin qu'on retrouve en grande majorité chez les femmes. Les capitons se forment après un stockage en trop grand nombre de cellules graisseuses ( appelées adypocites) qui se logent dans de petits compartiments. Quand le volume et le nombre de celles ci augment alors les compartiments se gonflent et bombent, la surface de votre peau prend alors un aspect capitonné et de petites bosses apparaissent.

schéma cellulite

Comment se forme la cellulite ?

Si le stockage des adipocytes sous la peau (appelé lipogenèse) et la consommation des graisses par l’organisme s’équilibre, la taille des cellules graisseuses reste normale. Par contre, si la consommation de gras est au dessus de la normale, les cellules s'hypertrophient, comprime les vaisseaux sanguins et lymphatiques et donc forment ces fameux capitons.

Les différents types de cellulite

types de celluliteIl existe différents types de cellulite, on parle le plus souvent de 3 bien distincte. Elles peuvent même malheureusement parfois se cumuler. Connaissez vous votre type de cellulite ? Si la réponse est non, alors lisez bien ce qui suit !

La cellulite aqueuse

Une des plus fréquente est la cellulite aqueuse. Celle ci est liée à une mauvaise circulation sanguine dans les veines et souvent accompagnée de rétention d'eau et gonflements.  La peau prend l'aspect de la peau d'une orange sans avoir besoin d'être pincée, les tissus sont gonflés. Ce type de cellulite se voit plus ou moins selon les femmes et touche les femmes minces comme en surpoids.

La cellulite adipeuse

La cellulite adipeuse est une des moins grave puisque elle n'est ni douloureuse ni trop visible sauf si l'on pince la peau. Celle ci est causée en grande majorité par la mauvaise alimentation et le manque d'activité physique.

 

La cellulite fibreuse

La cellulite fibreuse est la plus difficile à déloger et la plus visible et douloureuse. Elle est très visible à l’œil nu, est bosselée . Il s’agit de capitons profonds et installés depuis longtemps dans les tissus. Il vous faudra de la motivation pour vous en débarrasser mais ne vous inquiétez pas, ce n'est pas impossible !

Pour vous débarrasser de ces 3 types de cellulite, notre Liposonic est l'outil parfait, essayer c'est l'adopter ! Procurez vous le votre ICI

Quelles sont les zones concernées par la cellulite ?

Les principales zones touchées par ce phénomène sont

les cuisses

les fesses

les hanches

le ventre

le haut des bras

les genoux

les hanches

les jambes

Les principales causes de la cellulite

C'est souvent les variations hormonales que nous subissons tout au long de notre vie qui cause la cellulite. Grossesse, puberté, prise de poids, ménopause etc... Elle est aussi aggravée par les soucis de circulation sanguine et lymphatique, l'âge le stresse l'hérédité et le mode de vie.

Elle n'a cependant aucune incidence sur votre santé, c'est un phénomène normal qui n'a pas d'impact sur cette dernière. Mais elle peut causer des gêne et même des douleur et surtout elle est a l'origine de complexes parfois forts.

 

Qui risque d’être touché par la cellulite et comment la prévenir ?

cellulite - Institut Bien être

Quasiment toutes les femmes sont touchées ( près de 93 %) à l'instar des hommes qui en ont pour la majorité pas du tout !  La cellulite peut avoir différentes causes : alimentation trop grasse, sucrée ou salée, manque d’exercice physique, tendance à la rétention d’eau… Néanmoins, les hormones féminines et l’hérédité semblent également jouer un rôle primordial : la puberté, la grossesse et les traitements aux œstrogènes provoqueraient également de la cellulite. Le tabac, et tout ce qui accentue le stockage des toxines en général, est également un facteur de développement des capitons.

Pour prévenir ou atténuer la cellulite, vous pouvez suivre quelques conseils de base :

  • Évitez la chaleur (sauna, hammam, bain très chaud…) et prenez des douches fraîches tous les jours.
  • N’abusez pas des talons, car les chaussures plates font travailler davantage les muscles et permettent d’éliminer plus facilement les toxines.
  • Bougez pendant la journée et ne restez pas assise plus de deux heures sans vous dégourdir les jambes.
  • Évitez les vêtements serrés qui gênent la circulation et favorisent la rétention d’eau.
  • Adaptez votre alimentation: il faut évidemment prendre quelques bonnes habitudes alimentaires pour éviter d’aggraver notre cellulite. Vous pouvez manger de tout mais privilégiez les légumes, les protéines et les féculents complets. Évitez au maximum le sucre raffiné, le sel en excès et les graisses saturées.
  • Faites une activité physique ciblée : certains exercices reconnus pour gommer la cellulite sont efficaces si vous suivez une routine quotidienne.
  • Prenez soin de vous : cela passe évidemment par des séances de massage avec votre Liposonic  mais aussi par une exfoliation régulière de la peau, l’utilisation de soins ciblés…

Les différents stades de la cellulite

stades de la cellulite

En plus des différents types de cellulite, il existe différents stades en fonction de l’évolution de la peau d’orange. En effet la cellulite, qu’elle soit fibreuse, aqueuse ou adipeuse, n’apparaît pas du jour au lendemain : il s’agit plutôt d’un processus plus ou moins long qui évolue en différentes grandes étapes (ou stades).

La classification de la cellulite se fait généralement selon plusieurs définitions : soit celle de « Nurnberger & Muller » qui ont été les deux premiers scientifiques à proposer une classification de la cellulite (en 1978), soit par exemple celle du dermatologue Doris Hexsel qui, en 2009, a proposé une nouvelle manière de classifier la cellulite (« Cellulite Severity Scale », aussi appelé « CSS »).

Classification de Nurnberger-Muller

La classification de Nurnberger-Muller est la plus utilisée car c’est une classification qui repose simplement sur la perception de la cellulite à l’œil nue. Il y a 4 étapes (de 0 à 3) qui sont censées représentées chacune une augmentation de +25% de la cellulite entre chaque étape.

Stade / Niveau 0 de la cellulite

Pas de capitons ni d’altération apparente visible à la surface de la peau en position debout ou couchée ou en pinçant la peau.

Stade / Niveau 1 de la cellulite

Pas de capitons ni d’altération apparente visible à la surface de la peau sur debout ou couché. Mais lorsque vous pincez votre peau des capitons (amas graisseux dans les tissus) apparaissent.

Stade / Niveau 2 de la cellulite

Le capitonnage apparaît spontanément en position debout, mais pas toujours quand vous êtes allongée. L’aspect peau d’orange de la peau est évident à l’œil nu, sans besoin de manipulation.

Stade / Niveau 3 de la cellulite

La présence de capitons est spontanée lorsque vous êtes soit debout, soit couchée. La cellulite est évidente à l’œil nu sans aucune manipulation nécessaire. La peau a un aspect de « peau d’orange » avec des zones particulièrement surélevées.

Classification de Doris Hexsel

Totalement différente, ici la classification va être faite selon un certain nombre de points accordés à votre cellulite : une photo très précise (à résonance magnétique) va être prise de votre cellulite. Le médecin va ensuite répondre à 5 questions assez techniques (la dernière des 5 questions étant un peu particulière car elle repose sur la classification de Nurnberger-Muller, cela signifie donc que la classification de Doris Hexsel est un peu dépendante de celle de Nurnberger-Muller).

A l’issue de ces questions auxquelles seule le médecin peut répondre (une photographie magnétique étant nécessaire, il n’est pas possible d’effectuer ce test seul), un certain nombre de points entre 0 et 15 est attribué. De 1 à 5 points : cellulite légère, de 6 à 10 points : cellulite modérée, de 11 à 15 points : cellulite sévère.

Là encore, quand une personne parle de « cellulite sévère » il convient donc de bien s’informer sur l’échelle utilisée.

L’évolution classique clinique couramment rencontrée de la cellulite

On confond souvent l’évolution et la classification. Il existe des dizaines de manières de décrire l’évolution de la cellulite, alors qu’il n’existe que 2 manières bien documentées de classifier la cellulite. Ci-dessous nous vous présentons l’évolution classique de la cellulite : on parle davantage « d’étapes » que de « niveau ».

Stade / Etape 1 de la cellulite

La peau n’est pas visiblement attaquée, mais des changements s’opèrent déjà sous la peau. Cette première étape n’est donc pas encore identifiable à l’œil nu ! Plus en détails, il y a une augmentation du volume des cellules du tissu adipeux dans la zone touchée, provoquée par une accumulation de graisse à cet endroit. Il n’y a ni altération circulatoire (au niveau du sang) ni altération des tissus, mais seulement une dilatation discrète des petites veines du tissu adipeux. Aucune douleur n’est ressentie. Avec une image thermique de cette zone de la peau, on peut voir apparaitre un aspect appelé « moucheté » qui représente l’augmentation de la température à cause de l’œdème naissant (qui comprime les vaisseaux et qui donc augmente la température).

Stade / Etape 2 de la cellulite

La peau d’orange ne fait pas encore son apparition, mais si on y regarde de plus près, la peau est plus pâle à certains endroits et moins élastique (signe d’une mauvaise circulation : un phénomène très lié à la cellulite).

Les cellules graisseuses sont un peu plus grasses, et celles qui sont au plus profond commencent à subir le même processus. Le sang et la lymphe (liquide aqueux qui baigne les cellules) sont endigués. Il se produit un « gonflement » plus important des cellules graisseuses et les débris toxiques qui devraient être éliminés commencent à s’accumuler. L’action hormonale normale de la femme augmente le liquide corporel, ce qui provoque un gonflement supplémentaire. L’utilisation contraceptive et les gestations, dues à l’action hormonale, gonflent les tissus et aggravent les altérations. Dans la peau, il est déjà possible d’observer des irrégularités à la palpation mais il n’y a toujours pas de douleur. En thermographie, l’aspect « moucheté » est bien plus visible et caractéristique.

Stade / Etape 3 de la cellulite

Il existe une désorganisation des tissus et une émergence de capitons qui, malgré leur profondeur, sont perçues comme des irrégularités à la surface de la peau, même sans palpation. Les capitons apparaissent encore mieux lorsqu’on pince la peau, et on peut même ressentir au toucher une peau plus granuleuse et moins lisse.

Une fibrose commence normalement : c’est-à-dire le durcissement du tissu (où sont les fibres) et la circulation est encore plus désorganisée. Il peut se produire des micro-varices. La peau a l’aspect similaire d’une « peau d’orange ». Il se produit alors une sensation de poids et de fatigue dans les jambes (rappelons que la cellulite est liée à des problèmes fonctionnels circulatoires locaux au niveau de la peau et des tissus adipeux et que, à ce stade, la circulation dans le tissu adipeux est déjà problématique).

Stade / Etape 4 de la cellulite

Le dernier stade de l’évolution de la cellulite, celui où la cellulite, profondément incrustée, est toujours visible. On la ressent parfaitement au toucher et elle peut même devenir douloureuse !

Le gonflement désordonné des cellules graisseuses est accentué, le tissu devient plus durci (fibrose) et la circulation sanguine est très désorganisées. A ce stade, la cellulite est dure et la peau est « brillante », avec un aspect matelassé. Les jambes deviennent lourdes, enflées, douloureuses et la sensation de fatigue est fréquemment présente, même sans effort.

Est-ce que le poids a une influence sur la cellulite ?

Il existe de nombreuses idées reçues autour de la cellulite. Et l’une d’elles, très répandue est que cellulite est synonyme de surpoids. 

Comme on l’a vu plus haut, la cellulite est principalement provoquée par un changement de structure au niveau des tissus, un déséquilibre qui affecte nos réserves de graisse et le déstockage des toxines.

S’il est vrai qu’il s’agit d’amas graisseux, l’apparition de la cellulite n’a pourtant rien à voir avec une prise de poids. Presque toutes les femmes ont de la cellulite, même les plus minces ! Un régime fera disparaître les graisses superficielles, celles qui se trouvent dans nos petits bourrelets, mais ne sera pas efficace contre les graisses stockées dans nos adipocytes et responsables des capitons.

Quel que soit votre type de cellulite et son stade d’évolution, la meilleure solution pour s’en débarrasser reste les massages . Bien réalisés, ces massages permettent de détruire les amas graisseux en profondeur pour libérer les graisses et les toxines, relancer une bonne circulation sanguine et lymphatique et ainsi drainer les adipocytes pour gommer la peau d’orange. Cette technique est assez compliquée à bien réaliser à la main, par contre, vous pouvez utiliser Notre Liposonic !  ! Grâce à son action infrarouge et à  l' électrostimulation et vous pourrez dire adieu à la peau d'orange !